Carte de saison ou billet journalier?

Chaque année, vers la fin septembre, la même question nous revient. Est-ce je prends une carte de saison à ma montagne préférée ou j’y vais avec des billets journaliers ? Dans les deux cas, il y a du positif et du négatif.

Billet journalier :

            C’est clair que si tu as des habitudes de consommation nomades, par là je veux dire que tu n’es pas fidèle à une station de ski et que tu erres entre le Mont-Édouard et le Valinouët, les billets journaliers sont pour toi. Si tu es aussi le type de personne qui arrive à 8h30 et qui prévois ses journées à l’avance, les billets journaliers sont pour toi. Enfin, si tu ne ride que quatre ou cinq fois par année, go pour les billets journaliers.

 Carte de saison :

            En revanche, si tu es fidèle à une montagne et que tu as le Valinouët dans le sang, une carte de saison peut être envisageable. Si tu ride plus d’une quinzaine de journées dans la même station, la carte de saison sera vite rentabilisée. Et mon meilleur point, sans équivoque, c’est la flexibilité. Quoi de mieux que de prendre congé le mercredi matin pour un first chair! Tu te lèves à 7h, prends un petit café sur la route, premier en avant des chaises, 4 pistes de fresh pow et tu redescends au travail. Quoi de mieux que de te réveiller hangover le samedi matin et de te dire, je vais arriver à la montagne juste vers 12h30 et faire quelques pistes avec les bros. Ce n’est pas quelque chose que tu ferais si tu avais à te payer le billet de journée à 40$, crois-moi.

 Nous sommes conscients que les cartes de saison sont dispendieuses, mais pour notre part, la flexibilité qu’elles offrent est incomparable. Tu augmenteras certainement le nombre de journées de ride par année.

 

Enjoy!


Share this post